Accueil > Gestion de l’énergie > Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

samedi 7 mai 2022, par Sylvain

Une pompe à chaleur (ou PAC) est un système de chauffage écologique généralement installées dans les logements des particuliers.
Il existe plusieurs modèles de pompe à chaleur (PAC) :

  • les pompes à chaleur aérothermiques, comme la pompe à chaleur air / eau, qui utilise le principe de l’aérothermie ;
  • les pompes à chaleur géothermiques, comme la pompe à chaleur eau / eau ou sol / eau ;
  • les pompes à chaleur hydrothermiques, comme la pompe à chaleur sol / sol.

Les pompes à chaleur aérothermiques

Les PAC aérothermiques captent l’énergie présente dans l’air ambiant et la transforment en chaleur. Elles peuvent également être alimentées en énergie renouvelable, par exemple via des capteurs solaires thermiques.

Les pompes à chaleur géothermiques

La pompe à chaleur géothermique utilise le sol comme source de chauffage et comme moyen de rafraîchissement du logement. Le fonctionnement d’une pompe à chaleur géothermique dépend du type de sol sur lequel est installé le capteur.

La pompe à chaleur hydrothermique

La pompe à chaleur hydrothermique utilise l’eau souterraine pour produire de la chaleur. Ce type de PAC peut également être alimenté par une source d’énergie renouvelable (solaire, éolien...).
Les pompes à chaleur aérothermiques sont plus chères à l’achat et nécessitent un entretien annuel. Elles ont cependant un meilleur rendement énergétique qu’un chauffage classique et sont donc très performantes sur le long terme.

Les pompes à chaleur géothermiques et hydrothermiques sont les plus performantes sur le long terme. Elles peuvent donc être une solution intéressante pour chauffer son logement, à condition d’être bien dimensionnées et de respecter certaines contraintes techniques.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur ?

 Les inconvénients d’une pompe à chaleur sont principalement liés à son fonctionnement :

  • La pompe à chaleur nécessite de l’électricité, qu’elle puise dans une source d’énergie renouvelable (solaire, éolien...). Or, cette énergie est très fluctuante. Elle est donc peu disponible sur l’ensemble du territoire français.
  • La pompe à chaleur fonctionne avec un compresseur qui consomme de l’électricité et qui rejette donc des émissions de gaz à effet de serre.

La pompe à chaleur peut être une solution intéressante sur le long terme mais nécessite un investissement initial important. La pompe à chaleur nécessite d’être raccordée au réseau de distribution de l’électricité et ne fonctionne pas si l’on ne dispose pas d’un espace pour la mettre en place.
Elles sont souvent installées dans des zones où les températures sont relativement élevées en été et basses en hiver. Cela peut poser des problèmes de confort thermique pour le foyer.
Enfin, les PACs peuvent avoir un impact négatif sur la biodiversité. Il s’agit d’un système de refroidissement qui utilise de l’énergie pour refroidir un fluide frigorigène. Ce fluide peut être issu des gaz rejetés par les industries et donc être polluant, ce qui n’est pas le cas du CO2, qui est rejeté lors de la combustion des énergies fossiles dans nos foyers et nos industries.

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Pour bien choisir sa pompe à chaleur, il faut prendre en compte différents critères.
Les caractéristiques de la pompe à chaleur doivent être étudiées pour déterminer si le système correspond bien à vos besoins, et s’il est adapté aux contraintes du logement.
Les critères de choix sont : la performance énergétique, le COP (coefficient de performance) qui représente le rapport entre les performances réelles et celles annoncées par le fabricant ; la puissance, exprimée en kilowatts (kW) ou en kilowatts-heure (kWh), qui représente la quantité d’énergie que peut fournir le dispositif ; le niveau sonore de l’appareil, exprimé en décibels ; les dimensions et le poids.

La pompe à chaleur doit être adaptée aux contraintes du logement. Les besoins de chauffage ne seront pas les mêmes selon qu’on vit dans une maison ou un appartement, selon la surface à couvrir, etc.

Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

 La consommation électrique d’une pompe à chaleur dépend de plusieurs facteurs :
Le coefficient de performance (COP) de l’appareil, c’est-à-dire le rapport entre la quantité d’énergie consommée et les performances réelles de l’équipement. Plus le COP est élevé, moins il consomme d’électricité pour fonctionner.

Le type d’installation et sa surface à chauffer

Les pompes à chaleur air/air sont plus économes en énergie que les pompes à chaleur air/eau. Elles peuvent également être installées dans des maisons ou des appartements disposant d’un système de chauffage central, mais leur consommation électrique sera plus élevée qu’avec un plancher chauffant par exemple.

Enfin, dernier point à savoir : les pompes à chaleur air/eau sont plus performantes lorsque le logement est bien isolé (murs épais, fenêtres double ou triple vitrage).